Fespaco 2021

Trois films marocains dans la course pour l’Etalon d’Or de Yennenga




«Oliver Black», «Dans la maison» et «Aziya» retenus dans la compétition officielle

Le Maroc présent en force à la 27ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), principal Festival africain du 7ème art, initialement prévue du 16 au 23 octobre 2021. Ainsi selon la liste des films constituant la sélection officielle, trois films marocains sont retenus. Il s’agit en effet du long métrage «Oliver Black» de Baba Tawfik (catégorie fictions long métrage). Rappelons que ce film est le premier pour son réalisateur. Tournée à Ouarzazate, cette œuvre pose de lourdes questions. Elle aborde la nouvelle vision du discours prononcé en 1963 par le pasteur et militant américain Martin Luther King, «I have a dream».

En effet, l’histoire de ce film se déroule dans une terre stérile, celle d’un jeune garçon noir appelé «Vendredi» qui traverse le désert à destination du Maroc pour rejoindre un cirque. Cependant, une rencontre avec un vieil homme perdu change sa vie à jamais. «Oliver Black» a été projeté dans de nombreux festivals internationaux et a remporté de nombreux prix, dont celui du meilleur long métrage international au Festival de cinéma de Alter do Chao au Brésil et le prix du meilleur film international au Festival international de cinéma de Lleida en Espagne. Il a également raflé le prix du meilleur acteur grâce à son héroïne Hassan Rishoy, et celui de meilleur acteur assistant par l’acteur sénégalais Modu Nabaw, lors de la 21ème édition du Festival national du film de Tanger. Parallèlement à cette œuvre, le film «Dans la maison» de Saidi Karima est retenu quant à lui à la compétition documentaire long métrage «Aziya» de Karim Boukhari dans la catégorie courts métrages (fiction documentaire).

En plus de la compétition officielle, le film «Les femmes du Pavillon J» de Mohamed Nadif concourra dans la catégorie perceptif (long métrage, fiction et documentaire), tandis que «De quelques événements sans signification» de Mustapha Derkaoui sera projeté à la section parallèle du festival. Dans la même catégorie participe le film «Révolution» de Nissrine Amoussa et Anna Lisa Sholi, alors que le film «Mica» d’Ismael Ferroukhi est sélectionné dans la section «Sukabe». Le plus important rendez-vous du cinéma africain se déroulera dans la capitale burkinabé Ouagadougou. Dix-sept films seront en compétition pour le grand prix du Festival. Deux films égyptiens ont également été retenus, ainsi qu’un long-métrage burkinabé.

Les autres sont originaires du Sénégal, de l’Angola, du Cameroun, du Nigeria, de la Tanzanie, de la Somalie, de la Côte d’Ivoire, du Tchad, du Rwanda, du Maroc, de la Namibie, du Lesotho et de la Tunisie.


إقرأ بقية المقال على Aujourd'hui le Maroc.

تعاليق

منتدى