Les entreprises se mettent à la formation digitale, sans se presser



La formation digitale fait son chemin dans les entreprises marocaines. A en voir les appels d’offres lancés récemment par Royal Air Maroc, Maroc Telecom, le groupe Crédit agricole du Maroc et bien d’autres, beaucoup d’entreprises, surtout de grande taille, ont opté pour l’acquisition de leurs propres plateformes e-learning. Mais pas que.

Certaines PME se sont également mises, à l’instar de NCRM, entreprise spécialisée dans les services informatiques, pour qui «le choix d’une telle démarche a été le fait d’un besoin exprimé par les équipes et non imposé par le management», comme le souligne le DG Younes Zine El Abidine.
Pour beaucoup, l’avènement du cloud est une vraie révolution, donnant aux entreprises la possibilité d’élaborer ou de déployer un contenu pertinent et surtout d’accompagner les apprenants. La tendance est aussi à des modules de formation plus courts, plus ciblés, à savoir le micro-learning avec un usage de plus en plus généralisé de la vidéo.

Selon Noreddine Al Achari, DG du cabinet Digital World, la tendance de la digitalisation de la formation n’est pas encore très nette, même si, durant ces deux dernières années, de plus en plus d’entreprises s’ouvrent au e-learning. «Ce sont d’abord des craintes légitimes qui sont à l’origine de certaines hésitations», précise-t-il.

L’accompagnement des apprenants reste la clé de voûte

En effet, la digitalisation de la formation ne passe pas forcément par un investissement dans une plateforme coûteuse. Une formation peut être digitalisée à travers l’intégration dans le module de formation d’un enregistrement vidéo des séquences de formation professionnelles données par un formateur interne, des vidéos de démonstrations ou d’expérimentation in situ ou tout autre moyen digital d’échange et de partage collectif. «Nous pouvons même parfois intégrer des outils informatiques de la réalité virtuelle, ou très ludiques de game learning», note pour sa part Hafida El Mesbahi, DG du cabinet AZ Partenaires.
Toujours est-il que le dispositif d’accompagnement des apprenants reste la clé de voûte de la réussite de tout projet de formation par le digital ou e-learning.
Cela passe par la formation des acteurs internes de la formation (ingénieurs de la formation, concepteurs internes, formateurs internes, chefs de projets…) pour l’acquisition des compétences de l’ingénierie de la formation et l’ingénierie andragogiques innovantes et pour avoir en interne les compétences et les capacités d’ingénierie en mode Blended learning.

A Lire aussi : 

Pourquoi la digitalisation de la formation est une nécessité ?

Formation digitale : questions à Noreddine Al Achari, DG du cabinet Digital World

Formation digitale : questions à Younes Zine El Abidine, DG de NCRM


إقرأ بقية المقال على La vie eco.

تعاليق

منتدى