Casablanca 

Jugé irresponsable de ses actes…



Impassible, ce jeune homme accusé d’avoir tué son voisin se tient debout au box des accusés.

Il ne souffle aucun mot devant les trois magistrats de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Il ne répond à aucune question posée par le président de la Cour. Il le fixe du regard et le détourne de temps en temps vers ses deux assesseurs. L’avocat qui le soutient, dans le cadre de l’assistance judiciaire, affirme qu’il souffre de troubles psychiques. Le président lui rappelle quand même qu’il est poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner. Aucune réaction ! Le magistrat feuillette le dossier tout en scrutant le mis en cause qui était hagard.

Dans le procès-verbal, on apprend que la victime, un jeune homme de vingt-huit ans, père de deux enfants, employé de son état, n’avait jamais eu de problème, ni avec le mis en cause ni avec une autre personne du quartier. Jouissant d’une bonne réputation, il entretenait de bonnes relations avec tout le monde, aussi bien dans son quartier que dans son emploi. En effet, il est sorti de chez lui ce jour-là, direction le café, pour passer quelques moments avec ses amis du quartier. Pas moins de deux ou trois cents mètres de chez lui, le mis en cause lui a asséné un coup de couteau au niveau de la poitrine. Sans prendre la fuite, le mis en cause, âgé de vingt-six ans, s’est tenu debout devant le corps de la victime, gisant dans une mare de sang.

Les badauds se sont attroupés autour du cadavre avant que la police ne se rende sur la scène du crime. Arrêté, le mis en cause a gardé le silence aussi bien devant les enquêteurs de la police que devant le procureur général et le juge d’instruction. Des certificats médicaux attestant qu’il souffre de troubles psychiques et qu’il a été interné à maintes reprises à l’hôpital psychiatrique ont été remis par ses parents aux enquêteurs.

Jugé irresponsable de son crime, la Cour a demandé de l’interner dans un hôpital psychiatrique.


إقرأ بقية المقال على Aujourd'hui le Maroc.

تعاليق

منتدى