Accord d’Agadir

le Maroc à la peine face à l’Egypte et la Tunisie



L’Accord d’Agadir signé en 2001 par le Maroc, la Tunisie, l’Egypte, le Liban, la Palestine et la Jordanie et entré en vigueur en 2007 visait à créer une zone de libre-échange euro-méditerranéenne. Il se voulait complémentaire entre les six pays signataires permettant, à terme, d’accroître leur capacité d’exportation vers l’Union Européenne.

In fine, ce sont plutôt ces pays qui sont en concurrence sur leurs marchés réciproques, et le Maroc semble en mauvaise posture, principalement par rapport à l’Egypte et la Tunisie, deux pays avec lesquels le déficit commercial se creuse. Les industriels marocains opérant sur des secteurs exposés s’inquiètent. Le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique rassure et met l’accent sur la nette progression des échanges entre les différents pays. «La Vie éco» a mené son enquête sur les forces et les faiblesses des uns et des autres.

Pour plus de détails consulter les pages 26-27-28 du journal La Vie éco du 15 Mars 2019, dans sa version papier, disponible EN KIOSQUE.

Voici la UNE de votre journal de cette semaine :

La UNE de La Vie éco du 15 Mars 2019


إقرأ بقية المقال على La vie eco.

تعاليق

منتدى