SIAM 2019

Une nouvelle manière de travailler



Un niveau de chômage élevé ne doit plus être une fatalité. Sans aucune prétention, il est possible de réduire très sensiblement le taux de 9 à 10% qui semble incompressible depuis plusieurs années. Et c’est pas seulement en comptant sur les services et l’industrie qui sont les secteurs préférés de beaucoup de demandeurs, surtout quand ils sont diplômés. D’aucuns pensent à tort que le primaire, l’agriculture en particulier, ne permet pas de gagner convenablement sa vie. Une vision du passé. C’est un secteur qui constitue indiscutablement un gros gisement d’emplois. Pas seulement pour des ouvriers. Il se modernise, doit être plus productif et s’impose comme un gros générateur de valeur ajoutée. Au demeurant, l’agriculture se transforme, la manière d’y travailler avec. Les opérateurs doivent non seulement produire, mais aussi transformer et vendre. Toute cette chaîne de valeur requiert des compétences aux connaissances techniques et en gestion très pointues.

L’idée de placer la présente édition du SIAM sous le thème de l’emploi des jeunes n’est donc pas fortuite. La finalité est de leur montrer que la filière agricole présente des opportunités non négligeables. Une preuve tangible : depuis la mise en œuvre du Plan Maroc Vert, le dispositif de la formation professionnelle agricole a produit 65 000 diplômés, dont 18 500 en formation alternée et 46 500 en formation par apprentissage. Le taux d’insertion varie de 75% à 80%. A côté, ce sont des centaines d’ingénieurs agronomes, de vétérinaires, de qualiticiens qui ont pu s’insérer. Et il n’ y a pas que le salariat. Au moment où beaucoup de jeunes diplômés ne jurent que par l’administration, d’autres ont investi dans la filière agricole. Ils ne l’ont pas regretté. Des exemples à suivre.

L’article SIAM 2019 : Une nouvelle manière de travailler est apparu en premier sur Lavieeco.


إقرأ بقية المقال على La vie eco.

تعاليق

منتدى