Le PJD touche le fond



En l’espace de deux jours, le PJD s’est publiquement déjugé. Il risque de payer le prix fort du boycott. Le PJD devrait appeler ce début juin 2018, «la semaine de tous les risques». Il s’est en effet passé des choses qui ne font pas que friser le ridicule, elles sont carrément dedans. En l’espace de ...


Lire la suite sur Maroc hebdo.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion