Tanger

Des cadres du public formés à l’efficacité énergétique dans le bâtiment



En vue de réduire la facture énergétique de leurs administrations respectives

Cet événement visait à sensibiliser les bénéficiaires de cette initiative à la faisabilité des mesures d’efficacité énergétique et sur leurs retombées économiques, sociales et environnementales.

L’exemplarité de l’Etat en termes d’efficacité énergétique (avec son objectif de réaliser des économies d’énergie de 5% à l’horizon 2020 et de 20% en 2030) appelle tous les acteurs publics à mettre en œuvre des mesures concrètes permettant de réduire leur consommation, en l’occurrence celle des bâtiments publics. C’est dans ce contexte que s’est tenu, les 9 et 10 octobre à Tanger, un atelier de formation sur «les principes et les techniques d’efficacité énergétique appliqués aux bâtiments».

Organisés par la direction régionale du ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville  à Tanger en collaboration avec l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE), les travaux de cet atelier de formation, qui ont connu le soutien de l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement durable (GIZ) ont eu lieu au profit des cadres des administrations publiques (services déconcentrés des départements ministériels, agences urbaines, préfectures et communes) de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Selon le directeur régional de l’habitat, Mounir Baghdad, cet événement s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’habitat lancée, au début d’octobre, sous le thème «La gestion municipale des déchets solides» et au niveau arabe sous le slogan «La solidarité sociale pour un logement décent». Cette journée constituait «un appel au monde entier pour assumer sa responsabilité collective et sa solidarité sociale pour garantir le droit à un avenir décent», a-t-il souligné. 

Par ailleurs, cet événement visait à sensibiliser les bénéficiaires de cette initiative à la faisabilité des mesures d’efficacité énergétique et sur leurs retombées économiques, sociales et environnementales. «Cet atelier permettra de former et sensibiliser les participants relevant du ministère ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, notamment les cadres et responsables des agences urbaines, les délégations régionales et provinciales sur l’efficacité énergétique dans le bâtiment, la réglementation thermique et les mesures à entreprendre», a affirmé Fatiha El Mahdaoui, conseillère technique senior R&D à GIZ, faisant remarquer que ce genre de formation aidera les participants à identifier les mesures appropriées à court et à moyen termes en vue de «réduire la facture énergétique de leurs administrations respectives».

De son côté, Redouan Yessouf, chef de service bâtiment à l’AMEE, a traité du cadre réglementaire régissant l’efficacité énergétique, notamment la réglementation thermique des constructions au Maroc. L’intervenant a ainsi présenté les différents documents, les outils que l’AMEE a développés pour accompagner la mise en œuvre de cette réglementation. Il a ainsi fait part de l’utilité des guides mis en place par l’agence pour faciliter la tâche à tous les acteurs et intervenants dans l’acte de bâtir au Maroc, dont l’administration compétente en matière de vérification des demandes d’autorisation de construire.

Il a ensuite souligné l’importance de Binayate, un logiciel développé par l’AMEE pour la conception et la vérification des projets de construction conformément à la réglementation thermique. «Ce logiciel permet de produire la fiche de conformité à la réglementation thermique que le porteur du projet présente à l’administration compétente pour obtenir l’autorisation de construction», a-t-il ajouté.

Il est à noter que cet événement est destiné à contribuer à l’émergence d’un réseau régional public sur l’efficacité énergétique et à la dynamique locale en la matière. Un suivi post-formation peut être assuré pour accompagner les bénéficiaires de cette formation à développer et mettre en place leur plan d’action en efficacité thermique.


Lire la suite sur Aujourd'hui le Maroc.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion