Deux ans de prison pour avoir relayé un appel à manifester après la mort de Hayat Belkacem



Selon son avocat, Soufiane Al-Nguad a été condamné pour avoir dénoncé la mort de Hayat Belkacem. Le tribunal de première instance de Tétouan a condamné, dans la nuit du 17 au 18 octobre, un activiste local à deux ans de prison ferme pour « outrage aux symboles de la nation », « propagation de la haine » ou encore...


Lire la suite sur Tel quel.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion