Les bénéficiaires d’un projet immobilier à Ben Slimane expriment leur ras-le-bol



Le calvaire des acquéreurs d’appartements dans le projet immobilier «Al Nahda» à Bouznika se poursuit depuis 2015, tout en sachant que la majorité de ces bénéficiaires ont déjà payé presque 40% du prix des appartements.
Les personnes lésées ont organisé des sit-in de protestation, dont celui du 30 septembre 2018, et ont adressé de nombreuses correspondances et de plaintes (portant plus de 100 signatures), aux autorités locales et régionales, ainsi qu'au ministère de l’Habitat en vue de faire pression sur le promoteur immobilier pour poursuivre les travaux et mettre fin à leur calvaire après la suspension du projet pendant plus de deux ans.
Selon une source contactée par Libé, le nouveau gouverneur de Ben Slimane a promis de livrer la première tranche de ce projet fin 2018, mais cette source a estimé qu’il sera difficile pour le promoteur immobilier de respecter ce délai, vu que les travaux du chantier sont à la traîne. Ladite source n’a pas exclu de recourir à toutes les formes de protestation, si le promoteur continue de tergiverser et qu’il n’honore pas ses engagements.
Il convient de rappeler que le projet résidentiel "Al Nahda" est situé à l'entrée de Bouznika et comprend des logements sociaux au prix 250.000 DH l’unité (plus de 700 appartements) ainsi que d’autres appartements moyen standing. Les bénéficiaires de ce projet appartiennent à toutes les catégories sociales  notamment des employés, des fonctionnaires et quelques dizaines de MRE.


Lire la suite sur Libération.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion