Eau de table

VBM ambitionne d’écouler 40 millions de litres d’Aquafina par an



Trois mois seulement après son lancement au Maroc en fin décembre 2018, la marque d’eau plate minéralisée de PepsiCo, Aquafina, annonce la révision de ses objectifs à la hausse. Son producteur au Maroc, Varun Beverages Morocco, a ouvert les portes de son unité industrielle de Bouskoura (Casablanca) aux journalistes pour expliquer le processus industriel propre à Aquafina, et pour partager les ambitions futures de la marque à la lumière des chiffres actuels du secteur des eaux en bouteille.

« Nos chiffres de vente sur les deux premiers mois de commercialisation sont très encourageants. Ils répondent à la croissance que connaît le marché des eaux en bouteille au Maroc depuis dix ans », a déclaré Othmane Nadifi, Chief Operating Officer de cette filiale du géant indien RJ Corp en charge de l’embouteillage des marques de PepsiCo au Maroc.

Actuellement, la capacité des lignes de production d’Aquafina est de 16.000 bouteilles par heure. En une journée, 40.000 nouveaux packs de grandes bouteilles (1,5 l) et 27.000 packs de petites bouteilles (33 cl et 50 cl) rejoignent l’espace de stockage, prêts à être distribués. La marque vise une couverture de 50000 points de vente d’ici les trois prochains mois, avec un objectif de 80000 points de vente dont 10000 cafés, hôtels et restaurants (CHR) d’ici 2022.

VBM, qui a consacré les trois derniers mois à renforcer la visibilité de ce produit et à le promouvoir dans son réseau de distribution, a porté ses objectifs de vente à 40 millions de litres dans l’année, et ambitionne de relever sa capacité de production annuelle à 170 millions de litres d’ici 2021, a précisé M. Nadifi.

Selon le responsable, ces nouveaux objectifs sont réalistes au vu du potentiel de croissance qu’offre le marché. En effet, la consommation d’eau embouteillée au Maroc a évolué de 14% en moyenne sur les dix dernières années. Elle est actuellement estimée à 1,3 milliard de litres par an, soit moins de 40 litres par personne, ce qui est faible au regard des statiques de pays similaires. Ce chiffre représente 10% de la consommation nationale en eau potable, l’eau du robinet s’en accaparant 90%. En structure, le marché est dominée par les eaux plates (93,2 %), celles gazeuses n’en représentant que 6,8%. Les eaux minérales se taillent la part du lion avec plus de 70%, suivies des eaux de table (20%), des eaux de source (2,2%) et des eaux aromatisées (0,4%).

Entre alors Aquafina, qui entend s’accaparer une part de marché de 5 % d’ici la fin de l’année. Dans cette course, elle mise sur plusieurs atouts dont son processus de production unique en son genre.

Grosso modo, Aquafina est de l’eau de robinet standard rachetée auprès de la Lydec, puis soumise à un procédé de traitement rigoureux breveté par PepsiCo, le HydRO-7. Il s’appuye sur l’osmose inverse, le traitement par le charbon actif, l’exposition à la lumière UV et d’autres phases de filtration et purification. Le chlorure, les sels et d’autres substances qui influencent le goût et la qualité de l’eau sont éliminés. Au final, les minéraux essentiels comme le magnésium ou le calcium sont rajoutés, et leur taux et identique dans chaque bouteille d’Aquafina de par le monde.

Ces étapes, ainsi que l’embouteillage et le conditionnement du produit, sont assurés dans l’usine de VBM de Bouskoura, laquelle s’étend sur 20.000 m2. Aux côtés des lignes de production des différentes boissons de PepsiCo, celle dédiée à Aquafina a été installée en novembre 2018, moyennant un investissement de 60 millions de dirhams et assurant une cinquantaine d’emplois à la clé.

Les bouteilles sont préformées puis soufflées grâce à deux souffleuses (une pour les bouteilles de grande taille, l’autre pour les petites). Elles passent sous une machine de contrôle automatique qui décèle les éventuels défauts et éjecte les bouteilles malformées. S’en suivent alors les étapes de remplissage, de bouchage, d’étiquetage, de codage puis d’emballage en packs et de stockage, avant que le produit fini ne soit enfin acheminé vers les différents points de vente.

A travers ce produit, PepsiCo signe sur une nouvelle étape stratégique d’expansion au Maroc, où elle commercialise actuellement 7 marques. Depuis son retour au royaume en 2004, PepsiCo a pu s’approprier une part de marché de 13% (24% dans le commerce moderne). Ses mesures phares ont été le lancement en 2007 des canettes slim 25 cl et la RB 25 cl à 2 dhs, celui de la boisson gazeuse en PET 33 cl à 3,5 dhs en 2009, l’introduction de Lipton Ice Tea en 2012 et de Mountain Dew en 2016, puis d’Aquafina. Elle couvre actuellement près de 60.000 points de vente dans le commerce traditionnel et 600 dans le commerce moderne.

L’article Eau de table : VBM ambitionne d’écouler 40 millions de litres d’Aquafina par an est apparu en premier sur Lavieeco.


Lire la suite sur La vie eco.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion