Moussem de Tan-Tan Les tentes marocaines et mauritaniennes reflètent la richesse du patrimoine culturel commun



Empreintes de symbolisme culturel et civilisationnel, les tentes sahraouies marocaines et mauritaniennes, installées à la place de la Paix et la Tolérance, où se tient depuis samedi le 15ème Moussem de Tan-Tan, reflètent la splendeur du patrimoine culturel commun. En effet, ces tentes offrent aux visiteurs une vitrine pour découvrir le mode de vie des nomades, leurs coutumes et traditions millénaires. Les quatre tentes, dont trois des provinces du Sud du Royaume et une de la Mauritanie, sont l'expression éloquente du rôle de la proximité géographique entre les deux pays dans le renforcement des relations sociales, culturelles et civilisationnelles ancrées dans l'histoire. Dans ce cadre, "La culture Bidane et les points communs entre le Maroc et la Mauritanie" a été au centre des discussions lors d’une rencontre initiée en marge du Moussem de Tan-Tan, dont le Mauritanie est l’invitée d’honneur. Ainsi, des chercheurs des deux pays ont fait observer que la culture Bidane constitue une incarnation de l’identité de cette société avec toutes ses facettes, y compris la musique, le conte populaire, les connaissances, les coutumes, les traditions et le style de vie.
Ils ont également indiqué que le nomadisme et la mobilité constante des populations du Maroc saharien et de Mauritanie ont donné lieu à l’émergence d’un mix culturel et socioéconomique dans la région, contribuant ainsi à favoriser un rapprochement et un climat de cohabitation entre les peuples marocain et mauritanien.
Dans le même ordre d’idées, les participants à cette rencontre ont mis l’accent sur les aspects des liens spirituels liant le Sud marocain et la Mauritanie, mettant l’accent, à ce propos, sur l’importance des constantes religieuses communes, à savoir le soufisme et le rite malékite.
La Mauritanie prend part au Moussem de Tan Tan avec une forte délégation conduite par le ministre de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Sidi Mohamed Ould Maham.
 Outre les tentes thématiques, l’édition 2019 de cet événement, organisé par la Fondation Almoggar, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, propose une programmation riche et variée avec diverses activités patrimoniales, culturelles, sportives, artistiques et socioéconomiques. Au menu figurent des spectacles folkloriques, des séminaires et des soirées artistiques et musicales.
Classé en 2005 par l'Unesco "chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité" et inscrit également en 2008 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, le Moussem de Tan Tan se veut un témoignage vivant de la préservation et la promotion du patrimoine immatériel, perpétuant ainsi une longue tradition et un lien profond avec les régions du Sud du Royaume, ses origines et coutumes.


Lire la suite sur Libération.

Commentaires des lecteurs

منتدى