Le commerce mondial des marchandises pique du nez au troisième trimestre



L’Organisation mondiale du commerce (OMC) s’attend à un nouvel affaiblissement du commerce mondial des marchandises au troisième trimestre de 2019, la dernière valeur donnée par le Baromètre (95,7) étant inférieure à la valeur précédente (96,3).
L’atonie du commerce mondial devrait ainsi se poursuivre, comme tend à le confirmer l’indicateur du commerce remanié de cette organisation internationale chargée d’élaborer les règles régissant le commerce international des marchandises, des services et des biens.
D’après les chiffres du Baromètre du commerce des marchandises de l’OMC, lancé le 15 août 2019 en remplacement de l’Indicateur des perspectives du commerce mondial (WTOI), la croissance du volume du commerce mondial des marchandises devrait rester faible au troisième trimestre de 2019.
Des données analysées, il apparait que « le renforcement de la croissance du commerce n’est pas encore en vue », a relevé l’OMC dans un communiqué d’autant plus que la dernière lecture continue de tomber bien en dessous de la valeur de référence de 100 pour l'indice du baromètre renommé. Ce qui indique une poursuite de la baisse de la croissance du commerce au troisième trimestre de 2019.
A ce propos, l’organisation  a rappelé que la perte de dynamisme dans le commerce des biens avait déjà été confirmée lors des trimestres précédents tout en soulignant que la faiblesse soutenue de l'indice du baromètre a été provoquée par des valeurs inférieures à la tendance au niveau de tous les indices composant l’indicateur.
En effet, « les indices du fret aérien international (91,4) et des composants électroniques (90,7) ont montré les écarts les plus marqués par rapport à la tendance, avec des valeurs bien inférieures aux publications précédentes », a noté l’organisation.
De leur côté, « les indices des commandes à l'exportation (97,5), de la production et des ventes d'automobiles (93,5) et des matières premières agricoles (97,1) sont tous restés en deçà de la tendance, même s'ils montrent des signes de creux », a fait savoir l’OMC notant que seul l'indice de transport par conteneur (99,0) était proche de la valeur de référence de 100.
Il est à préciser que des lectures de 100 indiquent une croissance conforme aux tendances à moyen terme; des valeurs supérieures à 100 une croissance supérieure à la tendance, tandis que celles inférieures à 100 révèlent une croissance inférieure à la tendance, comme l’a expliqué l’OMC sur son site web.
Par ailleurs, souvenons-nous que le rapport de mi-exercice du directeur général de l’organisation soulignait le mois dernier que les flux commerciaux frappés par de nouvelles restrictions sont restés à des niveaux historiquement élevés entre la mi-octobre 2018 et la mi-mai 2019. Sachant que les tensions entraînent une hausse des barrières commerciales et une plus grande incertitude, l’on craint que tout cela engendre d'importants risques à la baisse.
Ainsi que l’a rappelé l’organisation, le baromètre du commerce des marchandises fournit des informations «en temps réel» sur la trajectoire du commerce mondial par rapport aux tendances récentes.
«Son objectif est d'identifier les points de retournement et de mesurer la dynamique de la croissance du commerce mondial. A ce titre, il complète les statistiques commerciales et les prévisions de l'OMC et d'autres organisations», a-t-elle précisé.


Lire la suite sur Libération.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion