Immobilier

des taux plus intéressants pour l’acquisition



Bon gré mal gré, le financement des crédits immobiliers se poursuit. Il n’atteint certes pas des sommets comme il y a dix ans, mais la demande est réelle, selon des directeurs d’agences bancaires à Casablanca, Rabat et El Jadida. A fin juillet, l’encours des crédits a atteint 273 milliards de DH, contre 265 milliards une année auparavant, en hausse de 3%. Il est en progression de 13,8% comparativement à 2015.

Cette évolution cache toutefois une évolution disparate du crédit à l’habitat et de celui aux promoteurs. En effet, les prêts destinés aux acquéreurs se sont améliorés de 4,5% sur une année glissante, pour s’établir à 211 milliards de DH, ou encore de 20% comparativement aux sept premiers mois de 2015. En revanche, l’encours des crédits liés à la promotion est en stagnation entre 2018 et 2019, à 59 milliards de DH, mais en recul de 4,2% sur les trois dernières années.

Les taux d’intérêt longs sont relativement bas

Cette situation est à l’image du secteur immobilier. En d’autres termes, «les promoteurs ont, pour leur majorité, levé le pied sur la production de nouveaux logements, en raison évidemment des problèmes qui pèsent sur leur trésorerie», lâche un membre de la profession. En espérant écouler leur stock de produits finis, ils reportent donc leurs décisions d’investir.

On ne peut pas en dire autant des acquéreurs. Ces derniers, toujours en quête de logements, saisissent l’opportunité lorsqu’elle se présente. Mieux, les conditions de financement actuelles sont des plus intéressantes, avec un taux d’intérêt long qui se situe en moyenne à 4,3%. «Il faut dire aussi qu’aucune raison ne justifie une hausse prochaine des taux. Une baisse prochaine est même prévue d’ici le quatrième trimestre», explique une source bancaire.
Les prévisions d’évolution ne sont pas reluisantes, puisque selon des opérateurs, cette situation devrait perdurer d’ici la fin de cette année. Autrement dit, l’encours des crédits à l’habitat continuerait d’augmenter, tandis que celui des prêts promoteurs serait en quasi stagnation, tant que ces derniers n’auraient pas écoulé une partie ou tout leur stock.

L’article Immobilier : des taux plus intéressants pour l’acquisition est apparu en premier sur La Vie éco.


Lire la suite sur La vie eco.

Commentaires des lecteurs

Forum de discussion